Biodiversité : poursuivre la veille et la protection

La nature est riche de signes qui indiquent les variations de saisons, par exemple. Autant de situations que les enfants doivent apprendre à reconnaître dans le cadre des aires marines éducatives qu’ils apprennent à découvrir dans le cadre de leur enseignement scolaire. Quant aux « bikers », ils ne font pas que manger du bitume. Ils s’investissent pour aider à lutter contre la petite fourmi de feu.

+ Les premières baleines de la saison, souvent accompagnées de leur baleineau, ont été aperçues aux Îles-sous-le-Vent. (…) Les opérateurs labellisés de l’association Mata Tohora ont repéré les premières baleines à bosse et baleineaux de la saison aux îles-sous-le Vent. L’association de protection des mammifères marins rappelle aux capitaines de bateaux qu’ils doivent ralentir leur navigation près des récif et dans les passes pour éviter les collisions. Il ne faut pas oublier que les baleineaux sont moins réactif que les baleines adultes.

Les baleines sont de retour dans les eaux polynésiennes (TNTV)

Discrets, insignifiants, presque invisibles, les lichens constituent un réservoir méconnu de molécules à potentiel médical. Fragiles ou très résistants aux milieux les plus hostiles, ce sont des sentinelles de la qualité de l’air et des révélateurs du changement climatique.

Les lichens, trésor scientifique et sentinelles de l’environnement (AFP-Tahiti Infos)

 

+ Avec une équipe de scientifiques et de consultants en environnement, les élèves de CM 2 de Ua Pou ont découvert leurs aires marines éducatives. L’objectif de cette randonnée aquatique était de les sensibiliser à la biodiversité sous-marine. (…) Pendant deux jours, les jeunes ont fait de la plongée d’observation et découvert, pour certains c’était une première, le fond marin situé le long de la digue de Hakahau.

Un fond qui leur permet de prendre conscience des notions telles que les habitats, les différentes espèces, l’évolution du vivant et les procédures d’évaluation de la biodiversité, etc.

Ecoutez Roland Sanquer, référent des aires marines éducatives à la DGEE :

Ua Pou : les élèves à la découverte des aires marines éducatives (Polynésie 1ere)

Pour rappel : La protection de l’environnement est au cœur d’un projet pédagogique du collège de l’île.

Deux ans d’existence pour l’aire marine éducative de Ua Pou (Polynésie 1ere)

 

+ La petite fourmi de feu fait beaucoup parler d’elle actuellement. Après son éradication de la vallée de Maruapo, à Punaauia, des habitants de Hitiaa ont reçu l’aide des Bikers dans cette lutte. Les motards leur ont en effet offert (Le 2 mai) 200 kg d’un produit insecticide ne ciblant que ces fourmis-là. Comment faire pour se débarrasser de la petite fourmi de feu ? La semaine dernière, nous relations la victoire de l’association Manu qui est parvenue à éradiquer cette peste dans la vallée de Maruapo, à Punaauia, grâce à des épandages ciblés à l’aide de drones.

Les Bikers roulent contre la petite fourmi de feu (Polynésie 1ere)

Les bikers déclarent la guerre contre la fourmi de feu (Radio 1)

Hitia’a – Les bikers viennent en aide à la lutte contre la petite fourmi de feu (La Dépêche)

Pour rappel concernant la lutte contre la PPF : Ils agissent pour la protection de la biodiversité du fenua (AvA-Infos)

AvA-Infos, ouvrons nos regards à la planète

Les News du fenua durable
actualités, revues de presse