Océan : la biodiversité, enjeu environnemental

Connaître pour les protéger les espèces marines et côtières est un enjeu environnemental global : Plus de 30 potentielles nouvelles espèces découvertes au fond de l’océan Pacifique ; La période des baleines commence dans les eaux polynésiennes, comment organiser des sorties d’observation ? ; Des orques observées dans les eaux polynésiennes ; Une delphine gestante retrouvée morte à Rangiroa ; La taille des requins du Pacifique.

Plus de 30 potentielles nouvelles espèces, de l’étoile de mer aux holothuries, ont été découvertes au fond de l’océan Pacifique. Ces organismes, qui ne sont pour le moment pas décrits précisément, représentent une fraction des espèces à découvrir dans cet espace relativement méconnu du monde scientifique. Ces nouvelles espèces ont été localisées dans la fracture de Clarion-Clipperton, Pacifique central, au moyen d’un véhicule sous-marin téléguidé. Cette technologie a permis de remonter à la surface 55 spécimens, la plupart correspondant à la macrofaune, visibles à l’œil nu mais non identifiés.

Une expédition scientifique découvre une trentaine de potentielles nouvelles espèces dans le Pacifique (TNTV)

La période des baleines commence dans les eaux polynésiennes, notamment à Moorea. Mais pour pouvoir organiser des sorties d’observation, une autorisation « Whale Watching » de la DIREN est nécessaire. Sur 28 demandes transmises sur l’île sœur, 21 ont été accordées, ce qui suscite le mécontentement de ceux ne l’ayant pas encore obtenue…

Attribution d’autorisations d’observation des baleines : des prestataires dans l’incompréhension (TNTV)

L’association Mata Tohora a recueilli des témoignages de personnes ayant vu des orques à Bora Bora, Moorea et Taha’a ces derniers jours. Un pêcheur les a observées pendant qu’elles chassaient une baleine et son baleineau près d’un récif de Matira, le 22 juillet. C’est l’occasion pour l’association de rappeler les règles de l’observation des baleines. 

Des orques aperçues chassant la baleine (Radio 1)

Des baleines… et des orques. Ces prédatrices (et non tueuses) de la famille des dauphins sont bien présentes dans les eaux polynésiennes. Certaines ont été observées ces derniers jours à Bora Bora, Moorea et Taha’a annonce l’association de protection des mammifères marins Mata Tohora.

Des orques observées à Moorea et aux Raromatai (TNTV)

Les pêcheurs ont pu immortaliser leur rencontre avec le premier groupe, avec qui ils sont restés une demi-heure, à seulement quelques mètres. Si les orques sont présentes toute l’année en Polynésie française, ces images restent relativement rares. L’association Mata Tohora rappelle que les orques, bien que présentes toute l’année, sont rarement observées en Polynésie française. L’essentiel est de ne pas les stresser par des observations intrusives pour ne pas provoquer de blessures ou de blocages dans les récifs coralliens.  

Bora Bora : deux groupes d’orques observés par des pêcheurs (TNTV) (actualisé le 3/8)

Le 17 juillet dernier, une delphine bien connue des habitants de Rangiroa a été retrouvée morte, échouée sur le récif. Elle était gestante. (…) Son état n’a malheureusement pas permis son autopsie, et les causes de sa mort demeurent donc inconnues…

Rangiroa : une delphine gestante retrouvée morte (TNTV)

Plusieurs médias, dont le Courrier International, le magazine geo.fr ou encore le Guardian ont affirmé que les requins du large de Polynésie et de Hawaii atteignaient des tailles encore jamais observées. La conséquence d’aires protégées dans lesquelles ils profiteraient des nombreuses proies pour prospérer. Une affirmation à cependant nuancer…

Non, les requins du Pacifique n’atteignent pas des tailles “monstrueuses” (TNTV)

 

Pour aller plus loin : Biodiversité en environnement marin (Synthèse et recommandations en sciences environnementale et sociale – Rapport à l’Ifremer de l’expertise collective en biodiversité marin, version au 25 août 2010 – vie-publique.fr)

AvA-Infos, ouvrons nos regards à la planète

Les News du fenua durable
actualités, revues de presse